LE TRS

1/9/2009

 

Le TRS est le Taux de Rendement Synthétique, un indicateur global utilisé pour suivre les performances de production en prenant en compte la productivité, la qualité et la disponibilité du moyen. Cet indicateur est très utilisé pour les chantiers TPM notamment. Le TRS et ces trois sous totaux sont un bon moyen de savoir ou doivent être menés les efforts. Le graphique  ci-dessous montre les différentes composantes qui entrent dans son calcul.    Le calcul du TRS s'effectue de la manière suivante :  TRS = Taux de disponibilité (Do) * Taux de performance  (Tp) * Taux de qualité (Tq)

TRS

 

Avec Do = Tb / To           

 

To = Temps ouverture           

 

Tb = Temps brut = To - Pannes - Arrêts longs            

 

Tp = Tn / Tb           Tn = Temp net = Tb - ralentissement  = Nombre de pièces produites * cadence  instantanée        

 

Tq = Quantité de pièce bonnes produites / Quantité totale de pièces fabriqués

 

Prenons le cas ou une machine fonctionne normalement pendant 8h à une cadence de 1000 pièces par heure. Théoriquement la machine aurait du produire 8000 pièces, mais on sait pertinemment que la production subit des aléas tout au cours de la journée. Si par exemple une panne survient sur la machine durant une période de 2 heures, la production réalisé ne sera que de 6000 pièces soit un TRS de 75%, ceci en supposant que toutes les pièces soit bonnes ce qui n'ai pas si souvent le cas. En réalisant une quantité bonne de 7800 pièces, on obtient un Tq de 0,975 ce qui aura pour effet de diminuer le ratio du TRS à 0,73. La prise en compte des micro-arrêts diminue encore le résultat.   Les micro-arrêts sont difficilement identifiable et sont la différence entre ce qui aurait du être théoriquement produit et ce qui à été réellement produit. Il serait absurde de demander à un opérateur de relever tous ces faits et gestes, car outre le temps perdu à remplir ce document, ces arrêts ne représentent généralement pas le gros des pertes.

Attention lors de la mise en place de cet indicateur en atelier qui, la plupart du temps dans les ateliers est considéré comme du "flicage". Bien mettre en avant lors de sa mise en place que l'intérêt premier du TRS est d'exploiter les données de production afin de mettre les efforts dans les secteurs en difficultés et ainsi pouvoir augmenter sa productivité.  Attention lors de la mise en place d'indicateurs ou de toutes autres démarches AC à la participation active des syndicats. En effet, même s'ils sont de moins en moins représentés dans les entreprises, ils n'en restent pas moins des interlocuteurs de premier choix, afin d'éviter toutes tensions. La hausse de la productivité et des compétences en atelier comme effet de l'amélioration continue doit prendre en compte l'évolution des salaires et la non détérioration des conditions de travail. Les syndicats auront alors un rôle de modérateur entre les salariés et la direction.

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |